Mairie de VALDERIES

Extension de l’usine d’eau potable.

lundi 22 avril 2013 par Pierre RICCA

L’usine de production d’eau potable de Saint Cirgue construite en 1973 et appartenant au Syndicat Intercommunal d’Alimentation en Eau Potable (SIAEP) de Valence Valdériès est actuellement en travaux. Sa capacité actuelle de production (110 m3/h) est insuffisante pour répondre aux futurs besoins des 25 communes adhérentes du syndicat et nécessite le doublement de production (220 m3/h). Elle doit également répondre aux nouvelles normes de traitement en matière de potabilité et du respect de l’environnement. Mardi 19 mars 2013 à 15h, à l’occasion d’une réunion hebdomadaire de chantier à laquelle étaient présents André Cabot (maire et conseiller général de Valdériès et président du SIAEP), Yoann Boulous (technicien du SIAEP), Sophie Korahanis (maître d’oeuvre SNC Lavalin), Pierre Parpagiola (conducteur d’opérations de l’entreprise SCAM TP de Garidech 31) et d’un représentant de l’entreprise de génie civil Bousquet d’Aussillon, nous avons pu visiter l’usine où sont employés 4 agents et 1 secrétaire. Durant les travaux et malgré de fortes contraintes (exiguïté du site, nature du terrain, forte pente et accessibilité difficile) cette usine depuis laquelle le réseau de distribution est surveillé en permanence par informatique doit obligatoirement continuer à fonctionner. Après captage dans le Tarn, l’eau brute est désinfectée, décantée, filtrée et traitée avant d’être distribuée dans le réseau. Les boues, quant à elles, sont retraitées avant rejet. Les travaux, d’une durée d’un an, seront terminés en septembre 2013. Ils comprennent le renouvellement des équipements du puits et de la canalisation d’exhaure, la construction de la nouvelle usine et de ses abords, le renouvellement des groupes de pompage et de la canalisation de refoulement ainsi que la construction d’une bâche d’homogénéisation des eaux de rejet. Le coût HT de ces réalisations s’élève à 2 700 000 € subventionnés par le département (15%) et par l’agence de l’eau Adour Garonne (40%) laquelle consent une avance remboursable de 10%. L’emprunt du SIAEP, remboursable en 20 ans, se chiffre à 980 000 €, le reste étant autofinancé sur ses fonds propres. Le président du SIAEP, fier de cette usine pour laquelle il s’investit pleinement depuis de nombreuses années, nous précise : « La durée d’amortissement d’une telle installation est estimée à 30 ou 40 ans. Nous réalisons ce projet sans augmenter le prix de l’eau potable pour le consommateur. » Ces travaux étaient nécessaires afin que chacun puisse bénéficier de l’eau potable tout en évitant les gaspillages.

Portfolio


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 271847

Site réalisé avec SPIP 1.9.2d

Administrateur du site : Claude KROUK

     RSS fr RSSPresse RSSTarn Libre   ?