Mairie de VALDERIES

ALMA : bilan sanitaire satisfaisant mais menace toujours présente.

lundi 20 mai 2013 par Pierre RICCA

Une centaine d’agriculteurs a assisté le 16 avril 2013 à la salle polyvalente de Valdériès à l’Assemblée Générale de l’ALMA (association tarnaise de lutte contre les maladies animales) implantée à la Milliasole à Albi. Jean-Pierre CAYRON, le délégué ALMA du canton de Valdériès (secteur tarnais qui arrive en 1ère position pour le nombre d’exploitations bovines) ayant en charge l’organisation de cette journée, a souhaité la bienvenue à tous. Puis, André Cabot, maire et conseiller général du canton chargé de représenter le Président du Conseil Général, a remercié l’ALMA d’avoir choisi sa commune pour cette réunion. Ensuite, Christian GALZIN, président de cette association, après avoir ouvert la séance et donné la parole à Guylaine Fraysse (rapport financier), à Francis Assémat (rapport moral) et à Isabelle Durand (actualité sanitaire), a précisé les orientations de l’ALMA. Il a indiqué qu’une nouvelle organisation sanitaire allait être mise en place en France et l’échelon régional deviendra le principal lieu de décision pour organiser la prévention, la surveillance et la lutte contre les dangers sanitaires. La gestion des maladies animales devant se faire au plus près des éleveurs, il a précisé que l’ALMA devait garder toute sa place dans la gestion et l’animation du dispositif. Sur le plan sanitaire, la France est reconnue indemne vis à vis de la FCO pour les sérotypes 1 et 8. Cette décision va faciliter les échanges avec les pays de la CEE et les pays tiers. La vaccination ne peut plus être exigée, elle va même être interdite. Bien que le bilan sanitaire dans le Tarn soit très satisfaisant (situation stable et assainie), la menace est toujours présente. Pour la brucellose, aucun cas n’a été détecté depuis 2 ans. Pour la leucose, 2 cheptels laitiers ont été infectés. Pour la tuberculose bovine, la prophylaxie est arrêtée depuis 6 ans mais le risque demeure car les mouvements d’animaux sont importants et les anciens élevages touchés sont suivis pendant 10 ans. Pour ce faire, en 2012, 7 cheptels ont été placés sous surveillance (APMS). Si le bilan est également bon pour la fièvre catarrhale, la fièvre aphteuse, l’ESB, la tremblante et le varron, la maladie de schmallenberg reste un sujet d’inquiétude. Dans le Tarn, en 2012, 40 foyers ont été recensés et le nombre de cheptels touchés par le virus pourrait être bien supérieur. Bien que l’Etat ait décidé d’arrêter la surveillance de cette maladie, les contrôles volontaires sont maintenus en lien avec les vétérinaires et les laboratoires départementaux. Un processus d’indemnisation des éleveurs les plus touchés existe. Ils pourront en bénéficier si le dispositif de surveillance a été suivi. Les dossiers seront instruits au 2ème semestre 2013. L’ALMA fait appel aux élus pour appuyer auprès des pouvoirs publics le maintien des contrôles pour lutter contre cette maladie. Ensuite, la réunion s’est poursuivie par un exposé détaillé de Pierre Jabert, vétérinaire référent tuberculose pour la région. Il a pu apporter à l’auditoire un éclairage sur cette maladie. Après avoir excusé Mme la Préfète pour son absence, Eric Marousseau (DDCSPP) a tenu à complimenter les membres de l’ALMA pour l’excellent travail réalisé comme en atteste la qualité sanitaire des cheptels. Il revenait ensuite à André Cabot de clôturer cette assemblée. Au nom du Président du Conseil Général, il a précisé que l’aide financière en direction de l’ALMA allait se poursuivre puis a félicité l’ensemble des intervenants et tous ceux qui oeuvrent pour le bon état sanitaire de l’élevage tarnais. Un repas convivial a ensuite rassemblé tous les participants.

Portfolio


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 271847

Site réalisé avec SPIP 1.9.2d

Administrateur du site : Claude KROUK

     RSS fr RSSPresse RSSTarn Libre   ?