Mairie de VALDERIES

Commémoration du 11 Novembre : un poilu avait été oublié.

lundi 17 novembre 2014 par Pierre RICCA

Le dimanche 9 novembre 2014, De nombreux habitants de Valdériès se sont rassemblés devant le monument aux Morts pour la commémoration du 11 Novembre. L’assistance était composée entre autres du maire André Cabot, des membres de son conseil municipal, des représentants de la gendarmerie, des anciens combattants, des enfants de l’école accompagnés des enseignants et des parents d’élèves. En cette année du centenaire du début de la Grande Guerre, un hommage particulier et empreint d’émotion a été rendu à nos 41 poilus victimes de ce conflit. Au cours de cette cérémonie, rehaussée par la présence des portes drapeaux de l’association du Garric et de l’Union Musicale de Carmaux, André Cabot a indiqué que la municipalité venait de faire procéder sur ce monument au remplacement des plaques en marbre portant le nom des Morts pour la France. Ces dernières, financées en 1919 par souscription paroissiale et abîmées par le temps, ont été remplacées par des plaques en granit. Il a précisé que sur celle concernant la guerre de 14-18 sera gravé le nom d’un poilu valdérois qui avait été oublié à l’époque, erreur découverte récemment par Alain Salles à l’occasion de ses importantes recherches pour réaliser son ouvrage intitulé « 41 Valdérois morts pour la France 1914 – 1918 ». Il s’agit du soldat CAMMAS, Jérôme Raymond, né le 16/07/1891 au lieu-dit Pailherols commune de Valdériès, décédé le 09/02/1919 à l’hôpital militaire de Belfort (90) suite à des maladies contractées en service. Curieusement, bien que déclaré à l’état civil « mort pour la France », ce combattant n’avait pas été inscrit sur le monument après la guerre. Alain Salles en donne deux raisons probables dans son livre : le monument a été réalisé à la hâte (sur décision du curé Serres) et ce poilu est décédé sans laisser de descendance susceptible de faire respecter sa mémoire. Le maire n’a pas manqué de remercier l’auteur de l’ouvrage pour le travail considérable accompli qui a permis la rectification de cet oubli. A l’issue de la cérémonie, toutes les personnes se sont rendues à la médiathèque du Centre Social de Valdériès où Alain Salles a pu présenter et dédicacer son livre en présence de Jean-Marie Contal, vice-président de la CARSAT de Midi-Pyrénées. Dans sa prise de paroles, ce dernier a rappelé que cet ouvrage avait obtenu la labellisation nationale « Centenaire » et reçu le prix « Coup de cœur du jury Mémoire Vive 2014 » avec remise d’une subvention de la part de ses services d’un montant de 780 €. André Cabot a poursuivi : « Merci au personnel de la médiathèque et à Alain Salles. Sans ce travail de recherches, nous n’aurions pas eu connaissance de cette erreur. J’ai une pensée forte pour tous ceux qui ont donné leur vie pour notre liberté. » Alain Salles a alors conclu : « Puisse ce livre être une mémoire indélébile pour ces poilus de Valdériès ! » Avant de lever le verre de l’amitié, les participants ont pu découvrir au sein de la médiathèque l’exposition (visible du 3 au 29 novembre) ayant pour thème « Valdériès pendant la Grande Guerre ». Tous les aspects y sont abordés : le service militaire, la conscription, le conseil de révision, les écoles du siècle dernier, la gendarmerie, l’épopée du petit train, des photos, des citations, des cartes postales anciennes, etc.. Un grand bravo à tous ceux qui, par de telles actions, contribuent à faire vivre le devoir de mémoire. Il est rappelé que l’ouvrage d’Alain Salles est toujours en vente à la médiathèque de Valdériès.

Portfolio


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 272978

Site réalisé avec SPIP 1.9.2d

Administrateur du site : Claude KROUK

     RSS fr RSSPresse RSSTarn Libre   ?