Mairie de VALDERIES

Marie-Rose HERAIL nous a quittés.

vendredi 22 avril 2016 par Pierre RICCA

De nombreux amis et connaissances s’étaient rassemblés le 8 avril 2016 en l’église de Valdériès pour accompagner Marie-Rose HERAIL à sa dernière demeure. La défunte était née le 15 août 1929 à la Combette sur la commune de Valence d’Albigeois au sein d’une famille d’agriculteurs. C’est en ces lieux qu’elle a fait sa jeunesse et qu’elle a appris le sens de la famille, de l’amour pour autrui, du travail, du partage et de la tolérance. Adolescente au caractère jovial, elle a participé aux travaux de la ferme familiale puis a effectué son apprentissage de couturière. A l’âge de 20 ans, elle a fait la connaissance de Jean HERAIL. Ils se marieront le 10 octobre 1951. De leur union naîtront 4 enfants (Monique, Jean-Marc, Michel et Cathy) qui, à leur tour, leur donneront 8 petits-enfants et 13 arrières-petits-enfants. Leurs premières années de mariage ne furent pas faciles. En effet, en 1952, la famille s’est installée à Valdériès dans une maison n’offrant aucun confort. Malgré son handicap de motricité, Marie-Rose dut travailler dur pour élever ses enfants tout en s’occupant du bar-restaurant « Le Relais du Puy St- Georges » dont l’activité était croissante. Sa vie fut alors rythmée par de longues journées de labeur derrière les fourneaux. Au moment de son départ à la retraite, une page de Valdériès s’est tournée. Marie-Rose était une battante qui aimait le travail bien fait, exigeante envers les autres mais aussi envers elle-même. Retraitée, elle a fréquenté le club de bricolage du village, a participé à la préparation de la messe et a fait partie de la chorale de la paroisse. Grâce à toutes ces activités mais aussi à son sens du dialogue et de l’humain, elle comptait dans le village de nombreux amis. Durant ces 30 dernières années, elle a vécu une retraite heureuse entourée de l’affection de tous ses proches. Son bonheur était de réunir toute la famille autour de bons petits plats dont elle avait le secret. Ces derniers temps, suite à des problèmes de santé liés en partie à son âge et après plusieurs hospitalisations, elle avait été admise avec son époux à la maison de retraite du Bosc. C’est finalement à la polyclinique Saint Barbe de Carmaux qu’elle nous a quittés le 5 avril 2016 pour rejoindre le pays des étoiles. Jean perd sa « Michou », une compagne de plus de 64 ans de vie commune. Tant pour lui que pour ses enfants et petits-enfants, elle laisse un immense vide. Ils présentent ici, avec leur reconnaissance, leurs sincères remerciements à tous ceux qui leur ont témoigné des marques de sympathie et de soutien dans cette épreuve.

Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 272978

Site réalisé avec SPIP 1.9.2d

Administrateur du site : Claude KROUK

     RSS fr RSSPresse RSSTarn Libre   ?