Mairie de VALDERIES

Syndicat de l’eau : pas d’augmentation des tarifs en 2017.

lundi 16 janvier 2017 par Pierre RICCA

Le comité du syndicat intercommunal d’alimentation en eau potable (S.I.A.E.P) de Valence-Valdériès s’est réuni le 13 octobre 2016 à Valence d’Albigeois, et ce en présence d’André Cabot, maire de Valdériès, président dudit syndicat, et de 31 autres membres représentant les 25 communes adhérentes. En début de séance, les membres ci-après ont été élus dans diverses fonctions : Martin ETEVENON (deuxième vice-président), Didier ROUDIER (à la commission d’appel d’offres) et Christine DEYMIE (déléguée des élus au comité national d’action sociale). Frédéric BARTHES, trésorier, a présenté le budget supplémentaire 2016 qui a été immédiatement adopté. Les recettes et les dépenses s’équilibrent à 68.651 € en section d’exploitation et à 54.238 € en section d’investissement. Loïc BOUZOL du cabinet TPFI ingénierie, a présenté les opérations à venir : extension du réseau commune de Curvalle, déplacement du puits de captage de la Moulinquié et approvisionnement en eau des communes d’Alban et de Paulinet. Puis, les tarifs de l’eau pour 2017 ont été abordés. En raison d’un équilibre budgétaire, le comité a décidé de ne pas les augmenter. En conséquence, les tarifs ci-après seront appliqués à la facturation 2017 : location mensuelle du compteur (2,638 €), abonnement mensuel au réseau (6,131 €), consommation : de 0 à 120 m3 (1,319 € le m3) et au-delà de 120 m3 (1 € le m3). En revanche, le coût des raccordements au réseau sera majoré de 1%, hausse applicable depuis novembre 2016. A titre indicatif, entre 2004 et 2016, pour une consommation annuelle de 120 m3, le montant TTC d’une facture d’eau a connu une augmentation annuelle moyenne de 0,929%. Les autres points discutés lors de la séance ont concerné le lancement d’une consultation pour confier les missions de maîtrise d’œuvre, la création d’un poste d’adjoint technique territorial de deuxième classe et d’un poste d’agent de maîtrise, la signature d’un contrat assurant les risques statutaires du personnel, le réaménagement de la dette, l’attribution de titres restaurant au personnel et enfin des admissions en non-valeur pour une somme TTC de 768,99 €. Avant de lever la séance, André CABOT a évoqué les raisons qui l’ont poussé à différer l’inauguration de la station de pompage de la Moulinquié, manifestation initialement prévue en juin dernier. Il s’agit du retard pris dans la mise en place du périmètre de protection autour du nouveau captage, opération précédée d’une lourde procédure administrative dont on n’est pas en mesure de maîtriser les délais.

Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 272978

Site réalisé avec SPIP 1.9.2d

Administrateur du site : Claude KROUK

     RSS fr RSSPresse RSSTarn Libre   ?